un cargo à la dérive se rapproche des côtes landaises

Le cargo Modern express, en dérive depuis six jours sans équipage dans le Golfe de Gascogne, se rapprochait dimanche à une centaine de kilomètres des côtes d’Aquitaine, où il pourrait s’échouer en début de semaine si la météo hostile empêchait toujours son remorquage.
Le Modern express, cargo roulier de 164 mètres de long transportant 3.600 tonnes de bois débité et des engins de travaux, se trouvait vers 08H00 à environ 116 km à l’ouest du Bassin d’Arcachon, après avoir poursuivi sa dérive sud-ouest dans la nuit, a indiqué à l’AFP la préfecture maritime de l’Atlantique.

Le navire a ralenti sa dérive dimanche matin, à environ 2 noeuds (3,7 km/h), mais il a parcouru près de 100 km en 24 heures. Sa gîte de 40-50 degrés reste toutefois constante depuis trois jours, et il ne s’enfonce pas, signe de l’absence de voie d’eau, selon la préfecture.

La météo restait très défavorable dimanche, avec des vents de 30-35 noeuds (55-64 km/h), des rafales à 70 km/h, et des creux jusqu’à 6 mètres. Seule une relative amélioration était attendue dans l’après-midi, avec des vents à 45-55 km/h. Ces conditions continuent de rendre « très difficiles » les préparatifs d’un remorquage, déjà frustrés vendredi puis samedi par la météo.

Les spécialistes en renflouement de la société néerlandaise Smit Salvage, hélitreuillés sur le cargo en détresse vendredi puis samedi, « vont encore tenter d’intervenir dimanche », a souligné un porte-parole de la préfecture, sans garantir qu’un début de remorquage soit possible. La préfecture devait tenir un point-presse à Brest en début d’après-midi.

Plusieurs bâtiments restaient dimanche dans la zone: une frégate, un remorqueur, un navire de dépollution français, et deux remorqueurs espagnols engagés par la société de sauvetage.

Si un remorquage s’avérait impossible, un échouage « en début de semaine fait partie des possibles », a rappelé samedi un porte-parole de la Préfecture martime, le capitaine de frégate Louis-Xavier Renaud, sans plus de précision.

– Pas de cargaison dangereuse à bord –

Selon des experts maritimes interrogés par l’AFP, l’échouage maîtrisé, plutôt qu’un port, semblait d’emblée un scénario plausible, étant donné l’inclinaison du navire.
« Si jamais ils arrivent à le remorquer, ils vont simplement pouvoir éviter qu’il atterrisse à un endroit qui ne les intéresse pas, je ne le vois pas du tout rentrer dans un port, ce n’est pas possible. Donc il faut l’échouer sur une plage, sans rochers pour qu’il ne s’abîme pas et à un endroit qui convienne à tout le monde pour pouvoir y accéder, découper, vider », estimait l’expert maritime Jacques Loiseau, ancien président de l’AFCAN (Association française des capitaines de navires) et ancien commandant de marine marchande, notamment de rouliers comme le Modern Express.
Démantèlement sur place, comme le cargo espagnol Luno en 2014 sur la plage d’Anglet (Pyrénées-Atlantiques) ou le maltais TK Bremen sur une plage du Morbihan en 2011? Ou déséchouage, comme le cargo néerlandais Artemis en 2008 aux Sables d’Olonnes (Vendée)? L’option dépendrait notamment de la faisabilité, des possibilités de déchargement, de l’état du navire.
Au moins le littoral aquitain, avec 230 km de plage sableuse de l’embouchure de la Gironde vers le sud, présente un banc d’échouage sans récifs, du moins jusqu’au Pays basque. Les autorités maritimes ont indiqué être en lien avec leurs homologues espagnoles.
La préfecture relativise « l’impact qu’il y aurait sur l’environnement, car il n’y a pas de cargaison dangereuse à bord, c’est du bois. Le seul rejet possible résulterait de l’éventuelle brêche des soutes à gasoil lors de l’échouage ».
Le Modern Express transporte, outre sa cargaison, 300 tonnes de fioul de propulsion – à titre de comparaison, le pétrolier Prestige, naufragé en novembre 2002 au large de la Galice, transportait 77.000 tonnes de fioul, dont 63.000 tonnes s’étaient déversées dans l’océan.

Le Modern express, de construction récente (2001) et immatriculé au Panama, avait émis mardi un signal de détresse à 280 km de la pointe Nord-Ouest de l’Espagne, à la suite d’une forte gîte, peut-être due à un désarrimage de cargaison. Ses 22 hommes d’équipage avaient été évacués par des hélicoptères espagnols.

Sources:http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2016/01/31/modern-express-le-cargo-a-la-derive-se-rapproche-des-cotes-landaises,1305087.php

Souvenir du pays de France par René Chateaubriand

Combien j’ai douce souvenanceDu joli lieu de ma naissance !

Ma soeur, qu’ils étaient beaux les jours

De France !

O mon pays, sois mes amours

Toujours !

Te souvient-il que notre mère,

Au foyer de notre chaumière,

Nous pressait sur son coeur joyeux,

Ma chère ?

Et nous baisions ses blancs cheveux

Tous deux.

Ma soeur, te souvient-il encore

Du château que baignait la Dore ;

Et de cette tant vieille tour

Du Maure,

Où l’airain sonnait le retour

Du jour ?

Te souvient-il du lac tranquille

Qu’effleurait l’hirondelle agile,

Du vent qui courbait le roseau

Mobile,

Et du soleil couchant sur l’eau,

Si beau ?

Oh ! qui me rendra mon Hélène,

Et ma montagne et le grand chêne ?

Leur souvenir fait tous les jours

Ma peine :

Mon pays sera mes amours

Toujours !

Forêt par Chateaubriand

Forêt silencieuse, aimable solitude,Que j’aime à parcourir votre ombrage ignoré !

Dans vos sombres détours, en rêvant égaré,

J’éprouve un sentiment libre d’inquiétude !

Prestiges de mon cœur ! je crois voir s’exhaler

Des arbres, des gazons une douce tristesse :

Cette onde que j’entends murmure avec mollesse,

Et dans le fond des bois semble encor m’appeler.

Oh ! que ne puis-je, heureux, passer ma vie entière

Ici, loin des humains !… Au bruit de ces ruisseaux,

Sur un tapis de fleurs, sur l’herbe printanière,

Qu’ignoré je sommeille à l’ombre des ormeaux !

Tout parle, tout me plaît sous ces voûtes tranquilles ;

Ces genêts, ornements d’un sauvage réduit,

Ce chèvrefeuille atteint d’un vent léger qui fuit,

Balancent tour à tour leurs guirlandes mobiles.

Forêts, dans vos abris gardez mes vœux offerts !

A quel amant jamais serez-vous aussi chères ?

D’autres vous rediront des amours étrangères ;

Moi de vos charmes seuls j’entretiens les déserts.

François-René de Chateaubriand, Tableaux de la nature

La Mer, par Chateaubriand

Des vastes mers tableau philosophique,
Tu plais au cœur de chagrins agité :
Quand de ton sein par les vents tourmenté,
Quand des écueils et des grèves antiques
Sortent des bruits, des voix mélancoliques,
L’âme attendrie en ses rêves se perd,
Et, s’égarant de penser en penser,
Comme les flots de murmure en murmure,
Elle se mêle à toute la nature :
Avec les vents, dans le fond des déserts,
Elle gémit le long des bois sauvages,
Sur l’Océan vole avec les orages,
Gronde en la foudre, et tonne dans les mers.

Mais quand le jour sur les vagues tremblantes
S’en va mourir ; quand, souriant encor,
Le vieux soleil glace de pourpre et d’or
Le vert changeant des mers étincelantes,
Dans des lointains fuyants et veloutés,
En enfonçant ma pensée et ma vue,
J’aime à créer des mondes enchantés
Baignés des eaux d’une mer inconnue.
L’ardent désir, des obstacles vainqueur,
Trouve, embellit des rives bocagères,
Des lieux de paix, des îles de bonheur,
Où, transporté par les douces chimères,
Je m’abandonne aux songes de mon cœur.

Health Care and new Technology

New York is ready for large scale health information exchange (HIE) implementation. The state has pioneered the governance, operational, and technical aspects of information exchange at both the regional and state levels. All key stakeholders are engaged in functional collaboration activities. A base of human capital is in place that can launch transformation at all levels, from strategic planning to process redesign to technical implementation. New York is ready to rapidly build upon its solid foundation of learning and experience. With additional financial support from the federal government, New York can translate its initial foundation of operational HIE services into a robust production level system that supports statewide exchange of meaningful health information.
This environmental scan details many of the activities underway over the last 5 years to support health information exchange. This section will provide those new to New York the necessary background information to understand how far the state has progressed in standing up the governance, organizational, and technological systems for information exchange. Following the environmental scan is an analysis that points out the opportunities for moving from New York’s current state to a desired state of widespread meaningful use of health information.
Health Care Efficiency and Affordability Law for New Yorkers
The Health Care Efficiency and Affordability Law for New Yorkers Capital Grant Program (the HEAL NY Program) was established in 2004 to invest up to $1 billion over a four year period to reform and reconfigure New York’s health care delivery system to achieve improvements in patient care and increase efficiency of operation.  Over 25% of the HEAL NY budget is devoted to health information technology (IT), which has been executed in three rounds of funding totaling $260 million by the New York State Department of Health (NYS DOH).  Further, these public funds have been used to leverage an additional $290 million of private sector matching funds so that, all told, public and private spending on health IT and HIE in New York State under the HEAL NY umbrella will exceed half a billion dollars. Table 1 details the HEAL program investment by New York State.

comment la transformation digitale se distille dans les entreprises

Il n’existe pas un modèle de transformation numérique dans les entreprises mais bien plusieurs modèles. C’est ce que nous avons pu constater au travers des différents témoignages que nous avons relevé pour cette enquête. D’ailleurs, ce terme « transformation numérique » souvent considéré comme un buzzword par nos interlocuteurs ne signifie pas grand-chose. Les différents services métiers dans les entreprises souhaitent tout simplement profiter des moyens et des outils IT/numériques pour mieux vendre, mieux se positionner par rapport à la concurrence, mieux simplifier les usages et mieux accroître leur productivité et leur efficacité. Bien sûr, la tâche n’est pas simple, il faut relever un certain nombre de défis surtout organisationnels, cela passe par des femmes et des hommes capables de mener à bien cette transformation digitale et la faire accepter au plus grand nombre de collaborateurs en interne. En exemple avec les initiatives menées chez Renault, Miliboo, PwC et au centre commercial des 4 Temps.

source:http://www.lemondeinformatique.fr/les-dossiers/sommaire-lire-comment-la-transformation-digitale-se-distille-dans-les-entreprises-153.html

Bordeaux, France

Next year will see the opening of La Cité du Vin, an ambitious institution along the coast of the river Garonne dedicated to the history of French viticulture. The undulating wooden structure, designed by XTU architects, is part of a huge greening and revitalization effort along Bordeaux’s waterways, which also includes the 2013 opening of the Pont Jacques Chaban-Delmas, Europe’s largest lift bridge, and the transformation of over 7,500,000 square feet of former docklands into more than 5,000 new apartments and public waterside attractions. In 2007, half of the restored neoclassical city was Unesco-listed, making it the largest urban World Heritage site. And all the effort has been paying off: A 2013 survey ranked Bordeaux France’s second-favorite city, after Paris. More recently, a restaurant boom has welcomed enticing openings by the likes of Joël Robuchon, whose namesake restaurant opened at the end of 2014 within the city’s palatial Grande Maison hotel. Gordon Ramsay recently took the helm at Le Pressoir d’Argent, the restaurant within the InterContinental Bordeaux — Le Grand Hotel, while the French celebrity chef Philippe Etchebest, has taken over the Café Opera in Bordeaux’s Grand Théâtre. Other appetizing new entries include Franco-Chinese restaurant Dan, high-end minimalist Garopapilles and locavore Belle Campagne, in a rustic-chic townhouse in Bordeaux’s picturesque Old Town.
Source:http://www.nytimes.com/interactive/2016/01/07/travel/places-to-visit.html?hp&action=click&pgtype=Homepage&clickSource=story-heading&module=photo-spot-region&region=top-news&WT.nav=top-news&_r=0

Chute de 7%:Fermeture des bourses chinoises

Après une chute de 7%, les Bourses chinoises de Shanghaï et Shenzhen ont interrompu leurs échanges. L’indice CSI300, indiçant les performances des 300 principales entreprises cotées sur les deux Bourses, s’est effondré en déclenchant une suspension anticipée des échanges pour la journée.

Les échanges ont été interrompus une première fois durant 15 minutes, mais cela n’a pas empêché la baisse des cours.